Accueil / Courriers / Une chenille originaire d'Egypte (Spodoptera littoralis) occasionne des dégâts sur les cultures maraîchères de la région de Bastia

Larve de Spodoptera littoralis, Biologische Bundesanstalt für Land- und Forstwirtschaft Archive, Biologische Bundesanstalt für Land- und Forstwirtschaft, Bugwood.org

Une chenille originaire d'Egypte occasionne des dégâts sur les cultures maraîchères de la région de Bastia

Il s'agit d'un lépidoptère nommé « Spodoptera littoralis » qui porte plusieurs noms communs comme « le ver du cotonnier », « la noctuelle africaine du coton », «prodénia », ou bien encore « la noctuelle méditerranéenne ».

Adulte, photo Christophe Avenas, Canico.

Un nouveau ravageur problématique pour la Corse

Cet insecte très vorace cause des dégâts sur divers plantes maraîchères dans la région sud de Bastia, entre Biguglia et Vescovato. Il a été observé pour la première fois en Corse en septembre 2009, alors qu'il est déjà largement présent en Italie, en Sardaigne ainsi que dans de nombreux pays du sud du bassin méditerranéen.

La lutte contre ce ravageur est rendue très difficile à cause du nombre important de générations qui se succèdent en saison, ainsi que de la résistance aux insecticides.

Pour connaître les produits homologués sur cet organisme, consulter e-phy.

Haut de page

Dégâts sur feuilles

Une chenille polyphage qui pose problème dans le bassin méditerranéen

L'espèce est très polyphage : elle attaque les solanées, les crucifères, l'artichaut, le fraisier, les légumineuses fourragères, le maïs, le cotonnier, la tomate, le poivron.

Dans son aire d'origine (Egypte), elle est un des plus dangereux ravageur du cotonnier. L'espèce peut développer annuellement une dizaine de générations ; en serre, il peut n'y en avoir que 7.

En Italie, l'espèce sévit surtout dans les serres où elle provoque des dégâts aux productions horticoles et floricoles, reconnaissables aux larges morsures que portent les feuilles.


En Sicile, ce sont les plantes potagères et les légumineuses fourragères qui en sont victimes, ainsi que le maïs.


Au sud du bassin méditerranéen, la noctuelle attaque les cultures industrielles (tomate, piment doux, cotonnier, maïs) et légumières.

Haut de page

Dégâts sur jeune tomate

Réglementation

Haut de page

Article de presse