Accueil / Maladies / Enroulement Chlorotique de l'Abricotier

Enroulement Chlorotique de l'Abricotier Apricot chlorotic leafroll phytoplasma

Géographie :Cette maladie n'est semble-t-il présente qu'en Europe : Allemagne, Espagne (surtout dans la région de Valencia), France (dans l'ensemble des régions de culture de l'abricotier), Grèce, Italie (surtout en Emilia-Romagna), Roumanie, Suisse et Yougoslavie.

Taxonomie:

Nom commun : enroulement chlorotique de l'abricotier

Nom scientifique : Apricot chlorotic leafroll phytoplasma

Bactéria : Tenericute

Mollicutes: Phytoplasmas

Statut réglementaire: parasite de quarantaine, de lutte obligatoire

Fiche technique

Plantes hôtes : 

L'ECA infecte les Prunus : abricotiers, pêchers, pruniers, amandiers.

Morphologie :

L'Enroulement Chlorotique de l'Abricotier est une maladie causée par un phytoplasme (bactérie sans paroi)

Biologie :

Ce phytoplasme semble être disséminé par le psylle du prunier (Cacopsylla pruni ). Il se développe dans le phloème et le parenchyme adjacent.

Symptômes et dégâts :

Cette maladie se traduit par un départ de la végétation lors de la période de repos hivernal (feuilles + fleurs en hiver). Lorsque les températures descendent sous les -5°C, la partie moyenne de l'écorce brunit. Ce brunissement est d'autant plus foncé et épais que les températures ont été basses. A partir du printemps la partie extérieure de l'écorce se dessèche.

Durant le printemps et l'été on observe un enroulement du feuillage le long de lignes joignant la zone du pétiole à l'extrémité distale, en passant éventuellement par un ou deux points sur la bordure du limbe, ce qui donne, soit un cornet conique, soit une silhouette polygonale. Cet enroulement s'accompagne d'un jaunissement internervaire irrégulier.

On observe aussi la prolifération de bourgeons rudimentaires à l'extrémité de petites pousses et l'ouverture de bourgeons à bois.

Moyens de lutte

Moyens de lutte :

Méthodes prophylactiques

- arrachage et destruction immédiate des arbres contaminés

- utilisation d'un matériel végétal sain

- couper les drageons qui repoussent au pied des pruniers porte-greffes, lieux privilégiés de multiplication des cicadelles et points sensibles d'inoculation

- désinfecter les outils de taille entre chaque arbre

Méthodes phytosanitaires

Il n'existe pas de produit homologué contre ce pathogène. En revanche luttez contre les psylles du prunier. Pour connaître la liste des produits homologués, en traitements des parties aériennes, sur abricotiers, consultez le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr

Haut de page

En rapport avec l'ECA

Actions associées