Accueil / Maladies / Chancre suintant des pins

Fusarium circinatum/Gibberella circinata Chancre suintant des pins

Ce champignon est présent au Mexique, au sud-est des Etats-Unis, en Afrique du Sud, au Japon, Chili. En Europe des cas de ce champignon ont été signalés dans le nord de l'Espagne (seul foyer européen), au Portugal, en Italie et en France.

Nom scientifique : Fusarium circinatum/Gibberella circinataNirenberg & O'Donnell

Nom usuel : chancre suintant des pins

Ordre : Ascomyceta

Famille : Nectriaceae

Statut réglementaire : aucun

Fiche technique

Ce champignon infeste la plupart des espèces de pins, une trentaine au moins y compris les essences européennes et méditerranéennes : le pin d'Alep (Pinus halepensis), le pin sylvestre (Pinus sylvestris) et le pin maritime (Pinus pinaster) ainsi que le douglas (Pseudotsuga menziesii).

Biologie :

Ce champignon est véhiculé sous forme de micro ou macroconidies par de nombreux insectes, le vent, le sol et par les graines. Ceci constitue un moyen potentiel de dissémination à longue distance par le commerce international.

Symptômes et dégâts :

Cette maladie infeste aussi bien les racines que les parties aériennes (tronc, rameaux) et les graines.

Au niveau racinaire ce champignon entraine des nécroses, des désagrégations du cortex (partie de la racine comprise entre l'épiderme et le cylindre centrale). Lorsque le système racinaire est trop atteint on observe un phénomène de fonte pour les semis ou bien une décoloration uniforme des aiguilles qui passent à un vert terne puis au jaune avant de brunir totalement. Le retrait de l'écorce au niveau du collet peut alors révéler la présence de tissus imprégnés de résine présentant une décoloration brun-miel à brun foncé.

Sur les parties aériennes cette malade débute par la formation de chancres et le dépérissement des petites branches. Les aiguilles au dessus du chancre se flétrissent et brunissent et de la résine s'accumulent sur le branche. Peu à peu les branches de fortes sections sont infectées puis au final le tronc. Une grande partie de la frondaison peut alors brunir, se dessécher et de grandes quantités de résines être produites. Lorsque les chancres ceinturent totalement les charpentières et le tronc, l'arbre dépérit.

Le chancre du pin s'introduit dans des zones non touchées par l'intermédiaire de graines, de matériaux en bois ou de plantes ornementales (sapins de Noël par exemple) contaminés

  • Joseph O'Brien - USDA Forest Service
  • Dégats sur jeunes pins
  • Dégats sur plants

Moyens de lutte

Cette maladie n'a pour l'instant pas été déclarée pour la Corse. Il n'existe à ce jour de traitements phytosanitaires homologués contre ce champignon en France.

En lien avec le Chancre du pin

En rapport avec le chancre du pin

Cultures associées