Accueil / Ravageurs / Puceron du tulipier

Le puceron du tulipier Illirioa liriodendri (Monell)

Ordre : Homoptera

Famille : Aphididae

Statut réglementaire : aucun

Source photo : http://photo.ortho.free.fr.

Haut de page

Fiche technique

Répartition géographique

Illirioa liriodendri d'origine nord-américaine est présent aux Etats-Unis (Californie, Tennessee,...), Japon, Royaume-Uni, Italie, Allemagne, France (Corse, 2008), Slovénie,

Plantes hôtes

Ce puceron se développe principalement sur tulipier mais aussi sur Magnolia grandiflora.

Morphologie

Les adultes mesurent environ 3mm de long, sont vert pale à jaune, de forme ovale. Ils portent deux cornicules minces sur le dos et ont de longues antennes brunes. Les immatures sont plus petits mais ressemblent aux adultes. Les œufs sont noirs et ovales.

Biologie

Ces pucerons vivent en colonie à la face inférieure des feuilles de la mi-juin à octobre. Cette espèce passe l'hiver au stade œuf dans les anfractuosités de l'écorce à proximité des bourgeons. La reproduction est principalement parthénogénétique.

Symptômes et dégâts

Le puceron du tulipier produit de grandes quantités de miellat qui sont habituellement accompagnées de fumagine. D'importantes populations peuvent provoquer un jaunissement et une chute prématurée des feuilles.

Moyens de lutte

Pour connaître la liste des produits autorisés pour le traitement des pucerons sur arbres et arbustes d'ornement, consultez le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr

Cependant comme pour les autres pucerons, un certain nombre d'insectes prédateurs (principalement les coccinelles) peuvent réguler les populations.