Accueil / Ravageurs / Puceron tropical des citrus (ou puceron brun des citrus)

Le puceron tropical des Citrus, ou puceron brun Toxoptera citricidus

Présumé originaire du sud-est asiatique ce puceron s'est ensuite disséminé dans les régions tropicales humides. Toxoptera citricidus est largement présent en Asie, Inde, Japon, Sri Lanka, dans toutes les régions africaines du sud du Sahara, en Amérique du Sud. Il est aussi présent dans les Caraïbes, en Océanie.

Au niveau européen, sa présence est confirmée à Madère, au Portugal et en Espagne.

Les colonies de puceron tropical altèrent la croissance des citrus, les feuilles deviennent friables, fripées et se recroquevillent.

Mais on le redoute essentiellement pour son efficacité à transmettre le virus de la Tristeza.

Ordre : Homoptera - Famille : Aphididae

Statut réglementaire : organisme de quarantaine

Fiche technique

Plantes hôtes :

Toxoptera citricidus est principalement inféodé au genre Citrus mais peut se rencontrer sur d'autres familles de plantes.

Morphologie

Ce puceron est plus gros que les autres espèces rencontrées sur Citrus. Les nymphes sont noir/brun-rouge.

Les formes ailées et aptères ont un corps brun foncé à noir et brillant. La cauda est renflée et arrondie à son apex avec plus de vingt soies.

Pour les formes ailées, le troisième segment antennaire est totalement noir et porte des soies dont la longueur est plus grande que le diamètre du segment à sa base et le quatrième pâle. La nervure médiane des ailes antérieures se divise normalement en deux. La cornicule (tube porté dorsalement par l'abdomen des pucerons, très caractéristique de ce groupe) mesure environ 1/6 de la longueur du corps et est fortement sculptée. Les segments thoraciques sont partiellement sclérifiés.

Les formes aptères possèdent de longs et fins poils hérissés sur les pattes et les marges du corps. La cornicule est semblable à celle des formes ailées mais plus courte. Toutefois contrairement aux formes ailées, les formes aptères sont très difficiles à différencier des autres espèces sur le terrain.

Biologie

Il s'agit d'un des plus importants ravageurs du genre Citrus principalement par son efficacité à transmettre le virus de la Tristeza et plus particulièrement les formes sévères. Un seul individu porteur de particules virales peut transmettre la maladie à une plante. La transmission du virus se fait selon un mode semi-persistant : l'insecte acquière le virus au bout d'une dizaine de minutes mais des prises de nourriture plus longues augmentent l'efficacité de la transmission ; l'insecte peut alors transmettre le virus à des plants sains, pendant 24h.

Les femelles ont une reproduction parthénogénétique vivipare en ne donnant que des femelles déjà formées. Une génération se développe en 6 à 8 jours. Aucune reproduction sexuelle efficace n'est connue. La capacité de reproduction d'une femelle dépend de l'abondance de nourriture disponible ; d'une cinquantaine de larves en 12 jours à une vingtaine en 20 jours.

Les individus se nourrissent sur les jeunes pousses, les jeunes feuilles en croissance et les bourgeons floraux. La baisse de la qualité de la nourriture ainsi qu'un surnombre des individus aptères entraînent la formation d'individus ailés qui coloniseront d'autres arbres ou bien le déplacement des colonies sur d'autres branches. Les colonies survivent alors à de faibles densités sur quelques branches asynchrones en attendant la nouvelle montée de sève. Les formes ailées tendent à rester à proximité des colonies et les disséminations à grandes distances sont dues principalement à l'homme.

Toxoptera citricidus passe l'hiver sous forme aptère.

Symptômes et dégâts :

Toxoptera citricidus se retrouve en grosses colonies noires sur les jeunes pousses. Leur croissance est fortement altérée, les feuilles deviennent friables, fripées et se recroquevillent.

Outre ces atteintes, les symptômes sur la plante liés à la présence du puceron varient selon la souche virale véhiculée par celui-ci.

Moyens de lutte

Pour connaître la liste des produits autorisés pour le traitement des pucerons sur agrumes, consulter le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr, rubrique usages.

En lien avec Toxoptera citricidus

En rapport avec le puceron tropical des Citrus

Cultures associées