Accueil / Ravageurs / Agrile du frène

Agrile du frêne (Agrilus planipennis) emerald ash borer

Géographie : Absent d'Europe, cet insecte est présent dans le nord-est de l'Asie (zone d'origine) : Chine, Japon, République de Corée, Mongolie, Taiwan et en Russie ainsi qu'au Canada, et dans certains états des Etats-Unis (Maryland, Michigan, Ohio, Virginie).

Nom scientifique : Agrilus planipennis Fairmaire

Nom usuel : agrile du frêne, emerald ash borer (anglais)

Ordre : Coleoptera - Famille : Buprestidae

Statut réglementaire : aucun

David Cappaert - Michigan State University

Fiche technique

Plantes hôtes : 

En Asie cette espèce s'attaque aux frênes (Fraxinus chinensis, Fraxinus japonica, Fraxinus lanuginosa, Fraxinus mandshurica, Fraxinus rhynchophylla), au noyer de Mandchourie (Juglans mandshurica), à Pterocarya rhoifolia ainsi qu'Ulmus davidiana et Ulmus propinqua.

En Amérique du nord celle-ci s'attaque à Fraxinus americana, Fraxinus nigra et Fraxinus pensylvanica. Il n'existe pas pour l'instant de données concernant les espèces européennes de frêne Fraxinus excelsior et Fraxinus angustifolia.

Morphologie :

Les adultes sont d'un bleu-vert métallique, cunéiformes et mesurent 8,5-14mm de long et 3,1-3,4mm de large. Leur corps est glabre avec une fine et dense ponctuation. La tête est plate avec des yeux réniformes de couleur bronze à noir. Le prothorax, un peu plus grand que la tête, est aussi large que la marge antérieure des élytres. Les extrémités postérieures des élytres sont arrondies avec des petites excroissances ressemblant à des dents sur les côtés.

Les larves matures, de couleur crème, mesurent 2.6-3.2 cm de long. L'abdomen compte 10 segments, les 8 premiers portant une paire de stigmates et le dernier étant pourvu d'une paire d'appendices bruns.

Haut de page
  • Department of Biology at the University of Wisconsin
  • David Cappaert, Michigan State University
  • David Cappaert, Michigan S.U.
  • Canadian Forest Service
Haut de page

Biologie :

Il s'agit d'une espèce univoltine (une seule génération par an). Dans le sud du Michigan, les adultes émergent pendant le seconde moitié de mai (Brown-Wilson Rytlewskiet2005; Cappaertetal. 2005c). Ils commencentpar se nourrir du feuillage de l'arbre pendant 5- jours. Après cette période d'alimentation, les individus s'accouplement et les femelles s'alimentent à nouveau pendant une période similaire avant de pondre (Bauer etal2004; Lyonset al. 2004). Les imagos vivent 3 à 6 semaines avec un pic d'activité fin juin début juillet (Cappaert et al. 2005c).

Les œufs sont pondus individuellement dans les anfractuosités de l'écorce, chaque femelle pouvant pondre 68 à 90 œufs. Les larves se développent alors dans le cambium de mi-juin à mi-octobre. Les larves hivernent sous forme de pré-nymphe ou nymphe dans des chambres nymphales juste sous l'écorce.Les adultes restent 1 à 2 semaines dans la chambre nymphale puis sortent en forant des trous en forme de D de 3-4mm. Les larves qui n'ont pas fini leur développement à l'automne passe l'hiver dans le cambium etachève celui-ci durant l'été suivant et émergent le printemps d'après.

Symptômes et Dégâts :

Les larves se nourrissent du cambium de l'arbre et creusent des galeries en forme de S qui perturbent la circulation des éléments nutritifs dans le phloème. L'arbre dépérit en 2-3 ans lors de fortes attaques. Les attaques se traduisent par un éclaircissement ou un dépérissement de la cime des arbres, des pousses adventives le long de la partie inférieure du tronc ou bien l'apparition de fissures verticales sur le tronc avec une déhiscence de l'écorce.

Aux Etats-Unis rien que dans le sud-est du Michigan, 20 millions de frênes sont morts ou dépérissants depuis 2006 à cause de cet insecte xylophage, 9000-10000 dans Ontario (Canada).

Haut de page
  • Canadian Forest Service, Laurentian Forestry Centre
  • Michigan Department of Agriculture
Haut de page

Moyens de lutte :

Cet insecte étant absent en Europe, aucune méthode de lutte n'a encore été défini. Toutefois face à l'importance des pertes liées à cet insecte au Canada et aux Etats-Unis une attention toute particulière est à porter à cet insecte.

Haut de page

En lien avec l'agrile du frène